Perdue au coeur de la légendaire cité d'Atlantis, se trouve une école... Bienvenue à l'académie d'Étilac...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un matin comme un autre

Aller en bas 
AuteurMessage
Romanaëlle Fâ
Employée au Café chez Falbala
avatar

Nombre de messages : 574
Race : Mi Ange, Mi Fée Lilliputienne
poste : Employée au Café chez Falbala
pouvoirs : Contrôle la température au-dessus de sa tête et fait rire (pouvoir incontrolable)
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Un matin comme un autre   Jeu 13 Déc 2012 - 16:14

Romanaëlle soupira. Le soleil était toujours caché sous de lourds nuages. Cela faisait maintenant trois ans que des réfugiés arrivaient sans relâche à Atlantis et les humains semblaient de plus en plus proches de trouver le dernier repère des êtres magiques. Romanaëlle enfila rapidement sa petite robe bleue habituelle, plaça ses cheveux d'un geste de la main. Puis, elle quitta sa petite chambre, où il ne restait plus qu'un lit. Elle avait donné tout ce qui ne lui était pas nécessaire aux réfugiés. On avait recyclés de vieux meubles à vêtements pour en faire des landeaux, des lampes pour les endroits où c'était vraiment nécessaire, et notre amie avait même apporté ses rideaux pour installer dans les chambres des malades.

Sans prendre le temps de manger, Romanaëlle sortit de chez elle. Elle avait fort à faire aujourd'hui, comme tous les jours précédents et probablement comme tous les jours à venir.

Une fois dans la rue, Romanaëlle huma l'air. La ville sentait toujours la vermine et la maladie, conséquences de la surabondance d'êtres vivants en ces temps de crise. Il faudrait remédier à cela, et ce rapidement, ou alors l'infirmerie regorgerait de malades. Atlantis n'était plus la ville luxuriante et magnifique qu'elle avait autrefois été. C'était la déchéance de la dernière ville abritant des êtres aux pouvoirs surnaturels. Même les arbres semblaient souffrir de l'atmosphère dans laquelle était baigné la cité. Tout se mourrait.

Arrivée devant le café, Romanaëlle tourna l'insigne de fermé vers ouvert, directement. Il y avait déjà une dizaine de personne en attente de leur provision pour la journée. Ils arrivaient de plus en plus tôt et de plus en plus nombreux. Parfois, Romanaëlle craignait que son arbre magique, qui avait apporté toute la nourriture nécessaire pour le moment, ne suffisent plus à la charge de travail. Chassant ses sombres pensées, la demie ange retroussa ses manches, et avec un magnifique sourire, déclara:

- Bonjour à tous, vous pouvez entrer, je serai à vous dans un instant. N'oubliez pas de penser à ce dont vous avez envie!

Laissant la porte ouverte derrière elle, la demie-fée se dirigea vers l'arbre aux propriétés magiques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etilac.actifforum.com/viewtopic.forum?t=403
Vladimir Delacourteflèche
Directeur, Professeur de Magie blanche
avatar

Nombre de messages : 263
Race : Elfe
poste : Directeur
pouvoirs : Imposer sa volonté
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: Un matin comme un autre   Mer 26 Déc 2012 - 1:30

Vladimir ne s'accordait que trop peu souvent le luxe de sortir le nez de l'académie et d'ainsi côtoyer d'autres individus que les membres de son personnel ou ses élèves. Il avait cependant besoin de changer d'air dû à l'afflux important de nouveaux étudiants dans son académie qui avait pour effet de lui donner d'importantes migraines en raison de toute la paperasse administrative qu'il se devait de gérer.

Lorsqu'il quitta les murs d'Étilac il n'avait pas l'intention de se rendre à un endroit bien déterminé. C'est alors qu'il arriva devant une boutique qui avait tous les airs d'un café où une petite foule d'individus étaient rassemblés au près de l'extérieur du bâtiment. Curieux, il décida de franchir les quelques pas qui le séparait de l'entrée de l'établissement. "Café Chez Falbala" furent les mots qu'il pu lire sur l'enseigne. Il n'avait jamais entendu parlé de cette entreprise auparavant, mais puisque visiblement les gens semblaient être prêt à faire la queue pour y entrer, il décida d'en faire de même et de s'installer sur un des vieux fauteuils en suède rouge qui meublait l'endroit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romanaëlle Fâ
Employée au Café chez Falbala
avatar

Nombre de messages : 574
Race : Mi Ange, Mi Fée Lilliputienne
poste : Employée au Café chez Falbala
pouvoirs : Contrôle la température au-dessus de sa tête et fait rire (pouvoir incontrolable)
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Un matin comme un autre   Jeu 27 Déc 2012 - 15:17

Il y avait bien une heure que Romanaëlle avait commencé sa besogne. Allant sans arrêt de table en table, la demie ange semblait muée d'une vivacité incroyable. Pourtant, Romanaëlle se sentait épuisée, vidée par l'énergie que lui demandait de travailler tous les jours dans le café. Elle n'en pouvait plus de voir ces visages tristes et faméliques, ces manques de bavardage futile, qui était autrefois la richesse de l'endroit. Romanaëlle eut une pensée pour Falbala, qui, après être revenue avec des dizaines de compatriotes féériques (voir ici pour plus d'informations: http://etilac.actifforum.com/t1161-un-retour-emprunt-d-espoir), avait redisparu sans n'en dire mot à personne. Que lui était-il donc arrivé?

C'est sur ces pensées que Romanaëlle vit s'installer un nouveau client dans les grands fauteuils rouges, qu'elle avait eu bien du mal à retrouver suite à la réouverture du café, qu'elle ne se souvenait pas avoir déjà vu. Cela ne la préoccupa pas davantage. Ces jours-ci, les nouveaux arrivants au café étaient de plus en plus nombreux. En s'approchant de lui pour prendre sa commande, Romanaëlle remarqua des anneaux d'argent à ses oreilles. Cet elfe devait avoir un haut poste à Atlantis pour avoir encore en sa possession des anneaux, sans avoir eu besoin de les vendre. Romanaëlle pensait à regret au petit pendentif dont elle avait dû se débarrasser pour survivre lorsqu'elle était sur la Terre. Elle se demandait qui était l'homme devant elle. Un membre du conseil, peut-être? Un sentiment de colère vint la hanter. Le conseil n'avait rien fait pour aider les réfugiés, mis à part un certain Sir Diefenbaker, qui avait donné presque tout son mobilier aux réfugiés. Elle eut un sourire à la pensée de ce gros bonhomme rigolo et si généreux. Romanaëlle était convaincue qu'avec un conseil actif, ou mieux encore, réactif, la situation ne se serait pas envenimée au point où s'en était rendu. Marcher dans les rues était parfois périlleux, car même ici, dans la perle qu'était Atlantis, l'on retrouvait de plus en plus de voleurs et de meurtriers.

C'est donc pour cette raison qu'elle salua froidement Vladimir et lui demanda ce qu'il désirait prendre:

-Bonjour monsieur. Que puis-je faire pour vous?


Elle attendit sa réponse, en fixant les oreilles pointues de l'elfe, tapant impatiemment du pied. Quiconque aurait connu la jeune Romanaëlle à son arrivée à Atlantis, aurait reconnu l'impétuosité qui faisait autrefois parti de son caractère désagréable.

_________________


Dernière édition par Romanaëlle Fâ le Dim 3 Fév 2013 - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etilac.actifforum.com/viewtopic.forum?t=403
Carol T.
Atlanticien
avatar

Nombre de messages : 19
Race : Centaure
poste : Ancien chef du bureau d'enregistrement des réfugiés
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme un autre   Dim 3 Fév 2013 - 17:02

Carol T. avait enfilé sa plus belle cravate que lui avait offert sa mère pour son dernier anniversaire. Après une année de réclusion dans la forêt, il ne pouvait maintenant plus ignorer les événements qui l’avaient fait fuir. En effet, les réfugiés commençaient à envahir les forêts essayant de fuir la misère de la ville. Ancien gestionnaire des réfugiés il avait été contraint de fermer le bureau d’enregistrement dû, certes à sa peur personnelle de l’inconnu, mais aussi au trop grand nombre d’arrivants. Cependant, il était de retour et bien décidé du haut de ses quatre pattes à faire une différence sur Atlantide. Oh il restait le plus peureux et obsessif compulsif de tout les centaures de cette terre, mais il était convaincu de pouvoir aider. Il se dirigea énergiquement vers le Café, et il fut frappé par la misère des habitants qui faisaient la file.

- Bien le bonjour Mademoi… AAAAAAAAAHHH

Il n’était définitivement pas facile de se déplacer dans un espace aussi bondé et petit que le café lorsqu’on fait deux mètres de long, Carol s’emmêla dans ses pattes et s’étala de tout son long devant Romanaëlle faisant basculer dans son mouvement le petit divan en suède rouge ainsi que son occupant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romanaëlle Fâ
Employée au Café chez Falbala
avatar

Nombre de messages : 574
Race : Mi Ange, Mi Fée Lilliputienne
poste : Employée au Café chez Falbala
pouvoirs : Contrôle la température au-dessus de sa tête et fait rire (pouvoir incontrolable)
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Un matin comme un autre   Dim 3 Fév 2013 - 20:38

Romanaëlle, attendant toujours la réponse de l'elfe devant elle, commençait à s'impatienter. L'elfe n'avait pas même levé les yeux vers elle. Regardant l'achalandage du café, la demie-fée décida qu'elle n'avait plus le temps d'attendre après la réponse de ce client, particulièrement nonchalant.

- Mon cher monsieur, je vais vous laisser plus de temps pour faire votre choix. Quand vous vous serez décidé, vous me ferez un…

Romanaëlle ne put finir sa phrase car le client auquel elle parlait, le plus aimablement qu'elle le pouvait, avait quitté son siège. Pour être plus précise, son siège avait basculé, sans le prévenir, entraîné par un centaure de plus de deux mètres de long. Romanaëlle, consternée, entendit plusieurs rires étouffés dans la salle. S'adressant au centaure, elle déclara:

- Si vous désiriez faire une entrée remarquée, c'est réussi, mon cher. Si vous voulez mon avis, vous devriez prendre place au bar, vous serez mieux installé que sur le sol. Vous pouvez me suivre.

Avant de partir, elle chercha du regard l'homme aux anneaux d'argent mais fut incapable de le voir. Elle haussa les épaules, et fit signe au centaure de le suivre.

L'amabilité de Romanaëlle semblait diminuer à la même vitesse que la qualité de vie à Atlantis. Cette dernière était épuisée de nourrir toutes ces personnes, pour presque rien, sans l'aide de personne. Elle n'avait plus le temps de rendre des services personnalisés, ni de s'attarder avec les clients pour discuter. Ça lui manquait. D'ailleurs, elle avait fort à faire dans le bâtiment: plusieurs chaises étaient bancales, il manquait le «é» dans l'insigne du café, et une fenêtre était brisée, scellée par une planche de bois. Tout cela irritait Romanaëlle au plus haut point. Une petite pluie tombait désormais sur la tête de Romanaëlle. Le remarquant, elle calma ses humeurs et interrogea le centaure du regard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etilac.actifforum.com/viewtopic.forum?t=403
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un matin comme un autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un matin comme un autre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une petite chatte pas comme les autres.
» Un matin comme les autres ? [Terminé]
» Un matin comme tout les autres [Tout les poufsouffles]
» Aaron, un gars comme un autre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie d'Étilac :: La Cité D'Atlantis Dans La Bulle :: Les boutiques :: le Café chez Falbala-
Sauter vers: