Perdue au coeur de la légendaire cité d'Atlantis, se trouve une école... Bienvenue à l'académie d'Étilac...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le saule pleureur

Aller en bas 
AuteurMessage
Skiräzä Keltéä
Diseuse de bonne aventure
avatar

Nombre de messages : 30
Race : Fée de la nuit
poste : Diseuse de bonne aventure errante
pouvoirs : Voit l'avenir et a la malédiction de rendre fou quiconque la regarde
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Le saule pleureur   Sam 27 Jan 2007 - 15:41

Tout au sommet d'un arbre, un très vieux saule aux branches longues, Skiräzä s'était assoupie. Les branches de l'arbre tombaient magnifiquement dans la rivière, comme si celle-ci était le déluge de ses larmes. Bien à l'abri de tous les yeux indiscrets, Skiräzä avait profité de la journée ensoleillée pour se reposer de sa longue nuit d'exploration.

Tout à coup, elle se mit à voir et revoir le visage de ses parents, qu'elle n'avait pourtant connu qu'à la naissance. Néanmoins, leur visage dévasté et terrifié lui apparaissait et elle se réveilla en sursaut, en équilibre sur une branche.

Habituée à dormir dans les arbres, Skiräzä retrouva rapidement son équilibre et soupira légèrement. Ce cauchemar venait souvent la hanter lorsque quelque chose la tracassait. Pourtant, rien ne semblait anormal pour le moment. La fée de la nuit regarda au sol, pour voir si quelqu'un passait par là. Elle fut rassurée de constater que personne n'était aux alentours. Déjà, la nuit allait tomber et la deuxième «journée» d'exploration allait pouvoir commencer pour Skiräzä. Cette fois, la dame ailée avait décidé de vouer son exploration à la grande et vaste forêt. Elle descendait tranquillement de l'arbre lorsqu'un bruit inquiétant la fit remonter rapidement. Il ne fallait absolument pas qu'elle entre en contact avec qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Sam 27 Jan 2007 - 16:58

Lucy avait réuni un grand nombre de données médicales sur les élèves d’Etilac. Elle avait surtout noté une importante quantité de personne atteintes d’allergies. Hélas, son don ne permettait pas – ou pas encre – l’élimination totale de ces intolérances, elle avait donc décidé de se constituer un stock d’herbes médicinales. Et quel meilleur endroit qu’une forêt réunissant toutes les conditions pour trouver un foisonnement de plantes diverses ?

Lucifer l’accompagnait comme à chacune de ses sorties. Le grand cheval décharné à l’allure agressive portait autour de son encolure une lanière de cuir noire à laquelle pendait un sac de tulle se balançant au gré de son pas. Au moindre bruit, l’animal baissait les oreilles et émettait un souffle bruyant comme un râle. Beaucoup de personne le trouvait effrayant, mais Lucy s’en était accommodée au point qu’elle trouvait qu’il était une bête magnifique.

Armée de sa dague, elle coupait, ici et là, les plantes dont elle devrait se servir plus tard. Malgré sa grande attention envers les ingrédients choisit, ses oreilles restaient à l’affut du moindre bruit. Elle n’oubliait pas son statut de fugitive ardemment recherchée et elle n’était pas prête à se laisser prendre dans les filets de ses poursuivants, au grand jamais !

Mais ce fut Lucifer qui réagit le premier à la présence pourtant invisible jusqu’ici. Mû d’une soudaine colère, il se mit à frappé le sol de ses membres grêles mais puissants et à s’ébrouer. Il se plaça sous un arbre, un saule pleureur, les membres arrières repliés et l’encolure tendue comme si il s’apprêtait à frappé le feuillu de ses jambes avants.


- Du calme, Lucifer.

Murmura Lucy d’un ton sombre.

Elle passa sa main sur les naseaux de l’animal sans pour autant qu’il ne se rassérène réellement. Par la suite, elle aperçut dans l’obscure nuit une forme dans l’arbre et son odorat développé ne mit pas longtemps à étayer la présence entre les branchages.


- Bonsoir… Puis-je savoir à qui j’ai affaire ?

Dit-elle d’un ton neutre mais d’une politesse notable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skiräzä Keltéä
Diseuse de bonne aventure
avatar

Nombre de messages : 30
Race : Fée de la nuit
poste : Diseuse de bonne aventure errante
pouvoirs : Voit l'avenir et a la malédiction de rendre fou quiconque la regarde
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Sam 27 Jan 2007 - 17:15

Skiräzä avait tenté d’atteindre le haut de l’arbre le plus vite possible afin d’éviter d’être aperçue. Pourtant, en entendant quelqu’un l’appeler, elle secoua la tête de gauche à droite, pour elle-même, signe d’un extrême embarras. La grande fée ignorait si elle allait répondre à l’appel où s’envoler le plus rapidement possible afin de ne pas entrer en contact avec l’être qui lui parlait. Malheureusement, une envie irrésistible de sortir de sa solitude la poussa à descendre imprudemment un peu plus bas, reniant par le fait même son serment de n’approcher personne d’Atlantis.

Elle regarda la femme, intriguée. Celle-ci n’appartenait à aucune espèce que Skiräzä avait déjà pu observer. Puis, constatant qu’elle était descendu beaucoup trop bas, la fée reprit un peu de hauteur en s’envolant, ses grandes ailes noires s’empêtrant quelque peu dans les branchages de l’arbre majestueux. Suspendue ainsi dans les airs, ses cheveux noirs dépassant de sa longue cape également noire, Skiräzä avait l’air d’une apparition terrifiante, venue tout droit d’un monde infernal. Pourtant, la voix mélodieuse et enchanteresse qui s’adressa à Lucy n’avait rien de celle des démons de l’enfer :

« Pardonnez-moi de vous déranger, je suis une fée de la nuit égarée. Pourtant, je ne cherche aucun chemin et je vais vous laisser tranquille sur le champ. Bonne soirée. »

Sur ce, Skiräzä fit une tentative pour sortir des branchages de l’arbre et s’envoler dans le ciel qui commençait à s’assombrir. Observant une dernière fois la femme à l’allure étrange et le cheval à l’air menaçant, la fée ne put apercevoir la branche devant elle et perdit le contrôle de son vol quelques instants, juste assez pour se retrouver à la hauteur du sol, juste à côté de Lucy.

« Surtout, ne m’approchez pas, je vous en supplie!»


La douce fée avait crié cet avertissement d'une voix forte et si inquiète que cela la rendait terrifiante. Elle avait précipitamment déposé son bras contre son visage déjà encapuchonné. Paniquée, Skiräzä voulut reprendre son envol mais ne fit que s’empêtrer davantage dans les branches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Sam 27 Jan 2007 - 18:08

Lucy observa la jeune femme, paniquée, s’empêtrer dans les branchages mais, conformément à sa demande, elle ne fit rien pour l’aider. Elle préféra administrer une claque sur les naseaux de Lucifer qui, déjà, se préparait à chargé la forme mouvante, alerté par ses mouvements brusques.
Cette fois-ci, l’animal s’immobilisa immédiatement, baissant les oreilles et soufflant comme si il allait rendre l’âme.


- Désolée. Je sais que je n’ai pas été gâtée par la nature, je ne voulais pas vous effrayer…

Laissa-t-elle tomber d’une voix sourde et froide.
En réalité, Lucy avait cru que la jeune femme devant elle avait prit peur à cause de son apparence. D’ailleurs, c’était lorsqu’elle s’était approchée de sa personne qu’elle avait semblé déstabilisée.
Pourtant, Lucy était une très belle khajit. Son visage était d’un bel aspect et son corps possédaient des formes voluptueuses. D’ailleurs, beaucoup de personnes « normal » s’étaient éprises d’elle mais s’étaient butées à ce caractère ferme et froid.


- Je vous souhaite une bonne fin de soirée.

Elle abattit sa main sur la courroie de l’animal et l’obligeât à prendre la direction de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skiräzä Keltéä
Diseuse de bonne aventure
avatar

Nombre de messages : 30
Race : Fée de la nuit
poste : Diseuse de bonne aventure errante
pouvoirs : Voit l'avenir et a la malédiction de rendre fou quiconque la regarde
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 10:46

Skiräzä se remettait tranquillement de ses émotions. Heureusement, la jeune dame ne semblait pas vouloir l’approcher davantage, ce qui semblait bon signe. Pourtant, lorsque celle-ci ce confondit à propos des intentions de Skiräzä, la fée en fut troublée. À nouveau, elle avait rendu quelqu’un triste, comme elle le faisait si souvent. Ne serait-elle jamais capable de laisser derrière elle de la joie plein les yeux?

Abaissant son bras toujours sur son visage, Skiräzä regarda à nouveau Lucy. Jamais Skiräzä n’aurait osé dire quoi que ce soit sur son physique, qu’elle trouvait à priori fort intéressant et pas du tout repoussant. Il était vrai qu’elle n’avait jamais rien vu de tel, mais il lui en faudrait bien plus pour l’effrayer. En entendant la jeune dame la saluer, et partir tranquillement avec son cheval. Skiräzä se sentit encore plus triste qu’à l’habitude. Ce mépris de la Khajit la faisait se sentir encore plus cruelle. Pourtant, elle devait s’en aller, Lucy devait s’éloigner d’elle si elle ne voulait pas que Skiräzä lui fasse du mal.

Malheureusement, le grand cœur de Skiräzä ne put la voir partir ainsi. Elle rajouta donc, imprudemment :

« Ce n’est pas de vous que j’ai peur, mais bien de moi-même.»

Malgré son jugement qui lui disait de partir, une envie irrésistible de parler à quelqu’un retint Skiräzä. Sa dernière conversation remontait à plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rûne
Professeur de contrôle des éléments
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 93
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 11:17

Rûne observait la scène depuis un bon moment.Il y a déjà plusieurs heures qu'il était immobile, se ressourssant, les pieds dans l'eau.Il avait pris la précautions de se frotter avec du thym pour ne pas qu'on reconnaisse son odeur...il avait bien fait, personne ne l'avait remarqué.Il remercia son talent de chaméléon une nouvelle fois, bien que celui-ci n'agisse plus aussi rapidement qu'a une époque.
Tout a coup, il transperça un poisson de sa lance et resta immobile, espérant avoir été assez discret.

-Sssss...du poisson...Au lieu d'un cheval...tout ça pour ne pas être mal vu...


Dernière édition par le Dim 28 Jan 2007 - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 11:36

Lucy s’arrêta lorsqu’elle entendit les dernières paroles de Skiräzä, ce qui provoqua le mécontentement de Lucifer.
Lucy n’avait pas la réputation d’être une personne à la compagnie recherchée. Sa froideur, son air renfermé ainsi que ses préjugés à l’égard des gens normaux lui valait la qualification d’être insociable. Néanmoins, depuis qu’elle était arrivée à Atlantis, elle avait découvert que l’ouverture d’esprit était une qualité loin d’être si exceptionnel. De ce fait, elle se laissait parfois aller à établir un dialogue avec des inconnus.


- De quoi avez-vous donc peur? Vous ne m’avez pas l’air dangereuse…

Laissa-t-elle tombé d’une voix atrabilaire.

Puis, comme si elle établissait au même moment un raisonnement dans le silence de ses pensées, elle se risqua à poser la question dégagée de son développement.


- A moins que vous ne possédiez un pouvoir incontrôlé… Seriez-vous donc une élève d’Etilac ?

La khajit avait maintenu la distance entre elle et la fée, préférant ne pas la mettre mal à l’aise comme la dernière fois.

Soudain, un bruit étrange vint perturber Lucy. Elle avait perçut une sorte de mouvement dans l’eau et une sorte de susurrement ressemblant à un sifflement léger. Pourtant, le comportement de Lucifer n’était pas différent de d’habitude et son attention était toujours braquée sur la fée.
Mais elle avait suffisamment confiance en son instinct animal pour savoir qu’elle devait se mettre sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skiräzä Keltéä
Diseuse de bonne aventure
avatar

Nombre de messages : 30
Race : Fée de la nuit
poste : Diseuse de bonne aventure errante
pouvoirs : Voit l'avenir et a la malédiction de rendre fou quiconque la regarde
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 11:52

Devant les deux questions de Lucy, Skiräzä se sentit encore plus détestable, plus ignoble. Elle répondit, d’une voix tremblante :

« C’est que je suis… maudite»

Le dernier mot, qui soulignait son funèbre destin, avait été dit faiblement, sur un ton de fatalité. Puis, comprenant que la dame devant elle n’aurait sûrement plus aucun intérêt à la côtoyer après cette révélation, Skiräzä prit doucement le chemin pour sortir de sous le saule. Cette fois, la nuit était bel et bien tombée et les étoiles éclairaient faiblement le ciel. La fée nocturne allait prendre son envol final, lorsqu’un son, à peine perceptible la retint. Skiräzä était habituée au silence de la nuit et pouvait entendre le vol imperceptible d’un léger papillon. En effet, ses plusieurs années d’errance l’avaient poussée à reconnaître toute trace d’être auprès d’elle. Après quelques instants de réflexion, la fée réalisa que le bruit provenait de l’eau et qu’il y avait probablement quelqu’un qui les espionnait. La situation réunissant ces deux plus grandes craintes, celle de l’eau et des êtres vivants, suffit à lui redonner le courage de s’en aller au plus vite. Elle s’envola donc précipitamment dans la nuit, presque invisible avec ses longues ailes noires et sa cape foncée.

Lorsqu’elle fut assez haut dans le ciel et à peu près certaine d’être invisible aux yeux de tous, elle regarda la scène, espérant ne pas avoir à revenir pour aider qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 12:29

Lucy ne sembla pas du tout déstabilisée par cette confidence. Au contraire, elle était persuadée que le caractère maudit que s’attribuait la jeune femme n’était, en réalité, que le reflet de ce que les personnes qu’elle avait croisée pensaient d’elle. Et même si son pouvoir était dangereux de quelques niveaux que ce soit, le don de guérison de Lucy lui permettait d’avoir un comportement des plus franc.

- Voyons… C’est une dévaluation de…

Elle n’eut pas le temps de terminer qu’en un clignement de paupière, la fée avait disparu.
La khajit tourna une fois sur elle-même pour savoir où s’en était allée la fée puis fixa le ciel de ses prunelles couleur cognac sans parvenir à la distinguer. Elle finit par abandonner ses recherches infructueuses.
Pourquoi donc cet empressement ?

Lucy se laissa tomber assise dans l’herbe et observa sa dague, pensivement.
Elle avait un bon fond ce qui lui valait d’espérer que la jeune fée était élève à Etilac. De ce fait, elle pourrait la retrouver sans peine et lui demander un entretient quand aux mauvaises pensées que la jeune fille nourrissait envers sa personne. Lucy ne s’arrêtait en effet jamais aux blessures ou aux empoisonnements, elle aimait ce proverbe qui disait « Saint de corps et d’esprit ».

Elle laissa un soupir s’échapper de ses lèvres et observa Lucifer en train de s’abreuver à la rivière. Elle s’approcha alors lentement de l’animal et, se retenant d’une main à son membre gauche, s’aspergea le visage de l’autre.


- Je regrette la simplicité de notre ancienne vie…

Murmura-t-elle plus pour elle-même que pour Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rûne
Professeur de contrôle des éléments
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 93
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 12:49

Le reptile regarda la fée s'envoler, elle avait l'air vraiment effrayée.Après ça, il pu comptempler les deux créatures qui s'avancaient vers lui.Il reconnut bien évidemment le cheval, qui vint s'abreuver tout près de lui...mais la seconde...Il resta totalement figé a l'approche de celle-ci, elle sentait...bon.Il n'avait jamais vu une créature comme celle-ci, et c'est peut-être la première fois de sa vie qu'il était autant intimidé.Rûne reçu quelques gouttes quand Lucy s'aspergea le visage.

-Je me demandais... commenca-t-il avec sa voix reptilienne, pensant a la belle pièce de viande que réprésentait le cheval.

Mais il ne continua pas, il avait du faire peur.


Dernière édition par le Dim 28 Jan 2007 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 15:36

L’instinct de Lucy n’avait pas cessé de lanciner comme une alarme mais elle n’aurait jamais été jusqu’à penser que ce qu’elle avait prit pour une roche était vivant ! Elle l’avait entendu parler à l’instant !

Elle roula en arrière et plaça sa dague devant elle comme si elle s’apprêtait à recevoir un coup d’épée.
Lucifer quand à lui recula en piétinant le sol et claqua de la mâchoire dans le vide, les yeux exorbités. En fait, sous cette attitude théâtrale, le cheval cachait le fait qu’il ne voyait pas d’où venait la menace.
Elle se releva, toujours dans une position de défense et non d’attaque, elle demanda d’un ton froid et intransigeant :


- Qui êtes-vous ?

Par là, elle espérait surtout ne pas avoir à faire à une des personnes qui étaient au courant du fait que sa tête était mise à prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skiräzä Keltéä
Diseuse de bonne aventure
avatar

Nombre de messages : 30
Race : Fée de la nuit
poste : Diseuse de bonne aventure errante
pouvoirs : Voit l'avenir et a la malédiction de rendre fou quiconque la regarde
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 16:00

Skiräzä, intéressée par la scène, avait tranquillement perdue de l'altitude. Elle était maintenant revenue dans le saule, juchée sur son sommet afin de rester camouflée mais de pouvoir observer tout ce qui se déroulait plus bas. La lune était encore petite et, de l’endroit où elle était, la fée ne pouvait distinguer aucun reflet dans l’eau, ce qui la rassura grandement. En voyant l’étrange bête qui était cachée dans l’eau, Skiräzä s’étonna. La ville d’Atlantis lui semblait soudain pleine de mystère car elle avait sous les yeux deux créatures qu’elle n’aurait jamais cru possible de voir.

En voyant la jeune Khajit s’énerver, la fée de la nuit s’inquiéta un peu. Elle espérait vraiment que l’amphibien n’attaquerait pas la jeune femme. À bien y penser, Skiräzä ne possédait aucun moyen de défense mis à part ses ailes. Jamais l’idée que le pouvoir de ses yeux puissent être une défense ne lui était venue à l’esprit car elle était aussi terrifiée par la mort que par l’effet que pouvait avoir sa malédiction. Depuis toujours, Skiräzä avait adoré regarder les gens agir, comme si la vie se résumait à cela. Pour cette fée, la vie n’était que de regarder celle des autres. C’est pour cela qu’elle ne fit aucun mouvement pour s’en aller et elle prit place en équilibre sur une branche, au sommet de l’arbre. Son exploration attendrait à plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rûne
Professeur de contrôle des éléments
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 93
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 17:13

- Qui êtes-vous ?

Le reptile n'avait pas bougé d'un centimètre lors de l'agitation de la khajit.Il tenait cependant fermement sa lance et se releva, arranchant de sa main droite une motte de terre humide.
-On ne sait jamais...

Ses écailles n'avait pas commencer a changer de couleur de nouveau, et on pouvait a présent le distinguer aisément.

-Je suis Rûne, souffla-t-il dans l'air frais, et a vrai dire votre proie m'interesse.

Il ne se doutait guère que le cheval était en réalité un ami de Lucy.

- Et comme je le disais, je me demandais si vous ne la troqueriez pas.

Il mettait les formes pour une fois, alors qu'a l'habitude il tutoyait les gens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 18:04

Lucy fut surprise de voir pareille personne mais nullement effrayée. Dans un sens, ils n’étaient pas différent, ils possédaient tout deux une part animal.
Mais la seule expression qui transparut sur son visage fut une sorte de colère. Non pas parce que l’individu voulait s’emparer de son cheval pour le manger – elle avait prit l’habitude que Lucifer soit prit en chasse – mais parce qu’elle s’était laissée dupé par ses yeux. Elle détestait les surprises.


- Ce cheval n’est pas ma proie mais ma monture. Alors, ne m’en voulez pas si je refuse.

Dit-elle simplement.

Elle baissa alors sa défense mais ne rangea pas sa dague. Rûne était armé et certainement aussi méfiant qu’elle. Sa brusquerie n’avait pas dû arranger les choses. Même si une blessure, bénigne ou maligne, pouvait facilement être effacée sur le corps de Lucy, son caractère combatif et têtu ne supporterait pas de se laisser aller à se faire embrocher.


- Pourriez vous baisser votre arme ?

Préféra-t-elle demander en pointant de l’index la lance de Rûne.

[Désolée, je ne savais pas que tes pensées étaient en bleu, alors j’ai cru que tu avais parlé un peu plus haut dans le récit.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rûne
Professeur de contrôle des éléments
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 93
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 28 Jan 2007 - 19:26

Rûne posa délicatement sa lance ornée au sol, mais gardait sa ridicule motte de terre dans l'autre main.

-Je suis désolé de vous avoir surpris, mais je préfère rester discret.D'ailleurs j'ai ceci pour vous , siffla-t-il dans un mouvement pour ramasser son poisson mort.

Il s'approcha un peu et tendit le poisson a la khajit.

-J'ai du mal comprendre votre prénom...

Il fit un sourire géné, il était mal a l'aide devant cette femme si sure d'elle.Il était a la fois intimidé et perplexe sur l'effet qu'elle avait sur lui, mais aussi tiraillé par sa méfiance naturelle.


[J'avais vu, mais c'est pas très grave, tout tient la route Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Mer 31 Jan 2007 - 15:15

Lucy haussa un sourcil devant le poisson tendu mais ne fit aucune remarque. Ce n’était pas vraiment l’animal qui la rendait sceptique, elle avait l’habitude de pêcher sa nourriture bien que sa préférence pour la viande rouge n’ait fait aucun doute. Elle était bien plus adroite à la chasse.

- Excusez moi mais… Je n’ai rien à vous offrir en retour.

Dit-elle simplement en observant toujours la carcasse.

En réalité, Lucy avait pour principe qu’une chose offerte supposait un échange. Elle avait toujours vécu de la sorte. Lorsqu’elle donnait à quelqu’un, elle attendait quelque chose en retour et vis versa.


- Vous n’avez pas mal compris… En réalité, j’ai omis de me présenter. Je suis Kali Naxos, la nouvelle infirmière d’Etilac.

Elle rangea sa dague dans le fourreau du ceinturon qui enserrait sa mi-cuisse et s’approcha de Lucifer pour le calmer.
Le cheval avait reprit son étrange piaffement et ses souffles saccadés en observant le saule pleureur comme si il était la cause de sa colère. Lucy comprit alors que la jeune fée était revenue et ce par le simple fait que son odeur lui parvenait à nouveau, signe de son évidente présence. Elle parcourut donc le feuillu du regard jusqu’à atteindre son sommet.


- Excusez moi, Mademoiselle mais… Auriez vous l’obligeance de descendre de là? J’ai à vous parler. Ne vous en faite pas, personne ne vous approchera.

Dit-elle en haussant légèrement la voix.

Puis, elle se tourna vers Rûne.


- Veuillez pardonner mon impolitesse. Cette personne a peut-être un problème dont la solution lui est encore inconnue et j’ai peur qu’elle ne file sans que je puisse l’aider de mon mieux.

Lucy avait ressassé les paroles de la jeune femme dans sa tête et avait finit par conclure qu’elle ne pouvait être étudiante à Etilac. Si elle était déjà mal à l’aise devant une seule personne, qu’est ce que cela pourrait être devant des centaines d’élèves de tout âge ?
Et dans une si grande ville, Quelle chance avait-elle de croiser la fée de nouveau ? Probablement aucune.
Alors, même si de nouvelles amitiés auraient été les bienvenues, la khajit ne pouvait décemment pas délaissé les problèmes d’une personne pour son propre profit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skiräzä Keltéä
Diseuse de bonne aventure
avatar

Nombre de messages : 30
Race : Fée de la nuit
poste : Diseuse de bonne aventure errante
pouvoirs : Voit l'avenir et a la malédiction de rendre fou quiconque la regarde
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Jeu 1 Fév 2007 - 19:35

Skiräzä avait vaguement continué à observer la scène se déroulant à ses pieds. Ses pensées voguaient entre la tristesse et la solitude qu’elle avait à endurer inlassablement. En effet, en regardant des interactions aussi simples, la jeune fée en venait à se demander si elle n’aurait jamais la chance de connaître ce que voulait dire «s’amuser».

En entendant la jeune khajit parler plus fort, Skiräzä ne crut pas tout de suite être interpellée. En effet, elle se croyait tout à fait invisible, au somment du saule. Pourtant, elle avait été découverte et une force quasi irrésistible l’attirait vers le bas, vers les gens avec qui elle prenaient de plus en plus de plaisir à discuter. D’ailleurs, elle en était inquiète. Skiräzä savait très bien qu’il était dangereux pour elle de côtoyer de plus en plus de personnes et de s’attacher à celle-ci.

Malgré cette conscience invisible qui lui interdisait de bouger du haut de son arbre, Skiräzä s’élança gracieusement dans le vide et laissa le vent s’engouffrer dans ses grandes ailes. Voler était bel et bien le seul plaisir que lui avait procurer sa courte vie. Tranquillement, la fée de la nuit atteignit le sol qu’elle frôla de ses pieds sans toutefois se poser. Puis, le capuchon cachant toujours son visage, elle déclara de sa douce voix :

« Il serait vraiment plus sage pour vous de ne jamais chercher à m’approcher. Et même à me retrouver après cette soirée. Sans vouloir être impolie, j’aurais peur de vous faire du mal. Ce n’est aucunement parce que votre compagnie me déplaît, mais plutôt parce que la mienne vous coûtera plus que vous ne pouvez le pensez.»



Puis, elle fit un faible sourire. Celui-ci parut éclatant, tout entouré qu’il était par du noir. Sous sa grande cape, on ne voyait que le bout de son nez et sa bouche parfaite. Il était facile de s’imaginer que la fée était d’une très grande beauté mais pourtant, cette beauté n’attirait l’attention de personne. Skiräzä posa son regard sur Rûne, toujours dans la rivière, et lui adressa à lui aussi un sourire qui se voulait réconfortant mais qui fut rempli d’une mélancolie indescriptible.

Malgré qu’elle fut enchantée de la gentillesse de Lucy, la fée savait très bien qu’elle ne pourrait jamais être une amie pour elle car une amie ne devrait jamais avoir la possibilité de mettre en danger ceux qu’elle aime. Après cette pensée, un soupir inaudible s’échappa des lèvres de Skiräzä. À nouveau, elle avait été sotte. Elle avait cru pendant un moment, aussi court fut-il, qu’elle allait enfin être sortie de sa solitude et entourée d’habitants d’Atlantis. Mais jamais elle en aurait le droit. Jamais elle n’aurait le droit de mettre en danger la vie de quiconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rûne
Professeur de contrôle des éléments
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 93
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Ven 2 Fév 2007 - 7:04

Rûne était resté figé depuis sa dernière phrase.Il se demandait comment la khajit avait pu découvrir le petit être la-haut, sans lever la tête.De son côté, il avait remarqué le retour de la fée grace a une acuité visuelle hors du commun.Lui et son peuple, doté d'un talent de caméléon, avait du dévelopé au cours des ages une façon de se reconnaitre.En effet, aucun mouvement ne pouvaient échapper a Rûne, même s'il ne distinguait pas tout clairement, mais il savait et pouvait se prévenir.A contrario, son odorat est vraiment sous dévelopé, pire qu'un humain.Surement dû aux vapeurs sulfureuses des marais et autres gaz....

Il regardait la fée avec une certaine avidité.

-J'ai promis a Ondin d'être sage...


Puis tout a coup, il ramassa sa lance, et se retourna en vue de partir.Il ne dit pas un mot, comme il aurait fait habituellement, détestant les "manières".Il gardait sa motte de terre dans la main, les "menaces" faites par la fée lui avait fait froid dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 4 Fév 2007 - 8:34

Le visage de la khajit restait impassible devant les multiples mise en garde de la jeune fée.

- Permettez moi d’en douter. Et, même si cela pouvait être vrai, je ne pense pas qu’il soit prudent de laisser une personne à son déboire et son isolement forcé. La solitude s’accompagne de la folie avec le temps.

Lucy attrapa la bride de Lucifer qui s’était habitué à la présence de la fée et se calmait peu à peu.

- Ecoutez… Il commence à faire froid. J’ai chez moi un repas sur le feu et je pense avoir vu trop grand, une fois de plus. Je vous propose, à tout les deux, de partager ma table.

Son regard avait voyagé entre les deux personnes. Il semblait habité par une sorte de bienveillance mais son habituel détachement continuait à avoir le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rûne
Professeur de contrôle des éléments
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 93
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Sam 17 Fév 2007 - 5:57

-Partager une table...

Cela évoquait "découper une table en morceaux", dans la tête de Rûne, mais il se souvint rapidement que c'était simplement, "partager un repas".
Il fut étonné qu'un animal possède un "chez soi" et qu'il fasse cuire la nourriture.Mais après tout, pourquoi pas.Il se retourna vers la khajit, en regardant la fée du coin de l'oeil.

-hmm...pourquoi pas oui...je vous suis.La petite chose vient aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skiräzä Keltéä
Diseuse de bonne aventure
avatar

Nombre de messages : 30
Race : Fée de la nuit
poste : Diseuse de bonne aventure errante
pouvoirs : Voit l'avenir et a la malédiction de rendre fou quiconque la regarde
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Dim 25 Fév 2007 - 8:49

Devant le calme profond de la khajit, Skiräzä fut quelque peu troublée car elle aurait vraiment souhaitée que Kali ne l’invite pas. Ainsi, cela aurait éviter qu’elle est à trahir son serment de vivre en solitaire dans la forêt. Pourtant, l’argument qu’avait utilisé la jeune femme était véridique, Skiräzä avait eu à côtoyer bon nombre d’ermites devenus fous à cause de la solitude. Pourtant, malgré cet argument et la gentillesse de la khajit, la fée de la nuit doutait qu’elle soit une bonne invitée à avoir à sa table.

Puis, Rûne prit la parole Skiräzä se sentit frémir. La fée sentit une émotion nouvelle emplir son cœur lorsque l’être à la peau écailleuse la traita de «petite chose». Pourtant, elle était grande et svelte pour une fée de la nuit, bien proportionnée et plutôt jolie. (bien que personne ne le remarquât.) De plus, lorsqu’elle se déplaçait en frôlant le sol de ses pieds, portées par ses grandes ailes, Rûne ne devait pas faire une tête de plus qu’elle.

Peut-être que «l’insulte» de Rûne poussa Skiräzä a accepté l’invitation ou peut-être aussi que ce fut la gentillesse camouflée de Kali. Quoiqu’il en soit, la jeune fée ignorât le débat intérieur qui se déroulait en elle-même. En effet, une voix puissante, probablement celle de la prudence, lui hurlait de rester camouflée dans son arbre et d’en sortir seulement lorsque les deux personnes devant elle aurait disparu. Pourtant, c’est une voix nouvelle, celle du plaisir, qui l’anima et la poussa à accepter l’offre de Kali. En plus, il y avait très longtemps que la pauvre fée n’avait pas mangé un repas convenable car elle n’était pas encore habituée aux ressources de la forêt d’Atlantis. Skiräzä prit donc la parole et déclara, de sa voix douce et mélodieuse :

« Soit, je vais vous accompagner car votre invitation me semble bien chaleureuse. Pourtant, je crois que vous regretterez bien assez vite de m’avoir inviter, mais ça c’est votre affaire.»

Se faisant, elle fit un doux sourire à Kali et lança un regard plutôt noir à Rûne, bien que celui-ci n’aurait aucune chance de le remarquer, les yeux de Skiräzä étant cachés sous sa cape sombre. La fée s’éleva donc quelque peu dans les airs, ses pieds frôlant le sol et déclara :

«Je vous suis, mademoiselle Kali, mais ne soyez pas insultée que je garde mes distances»

Puis, elle attendit que les deux autres prennent les devant avant de se mettre en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rûne
Professeur de contrôle des éléments
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 93
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Mer 7 Mar 2007 - 14:16

[désolé c'est encore moi qui ai du mal avec ma définition des fées.Dans ma tête c'est minuscule Wink je ferai attention a l'avenir bande de moustiques! Kali, on te laisse créer ton chez toi...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Naxos
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 144
Race : Khajit
poste : Infirmière
pouvoirs : Guerisseuse
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le saule pleureur   Ven 13 Avr 2007 - 8:08

Lucy acquiesça légèrement en fermant les yeux, ce qui lui donna un air calme et serein, son expression ressemblant étrangement à celle d’un chat qui se repose.
Cela devait être dû au fait qu’ils avaient acceptés l’invitation, surtout la jeune fée.

Bien qu’elle fût incapable de ressentir la pitié ou la compassion, Lucy éprouvait une certaine tristesse à s’imaginer la solitude permanente dans laquelle avait dû vivre cet être victime de la nature. Même si elle se considérait elle-même comme étant « solitaire », elle n’avait jamais fuit la compagnie et, parfois même, l’avait recherchée. Lucifer en était la preuve même.
Sur ce point, elle n’éprouvait aucune honte… Elle savait que la plus part des créatures avaient besoin d’une présence, à un moment où un autre de leur vie.

Rouvrant les yeux, elle pressa son bras contre l’encolure du cheval afin de le mettre en mouvement.
Elle jeta un regard par-dessus son épaule aux deux autres protagonistes et souffla d’une voix grave :


- Très bien, veuillez me suivre.

Et elle entama la route.

[Encore désolée pour l'absence! Embarassed Suite à l’Infirmerie, post : Souper.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le saule pleureur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le saule pleureur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous un saule Pleureur [ PV Manu]
» Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» Saule Pleureur, le charmant espion de l'Ombre 8D
» Enfin ! Baptême Petit Saule / Petit Corbeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie d'Étilac :: La Cité D'Atlantis Dans La Bulle :: La Forêt Saisonnière-
Sauter vers: